A parade is a type of French street entertainment which originated during the Renaissance. It consisted of a group of entertainers, which could include actors, singers, dancers, jugglers, and other types of performers, who took part in parades (in the usual sense of the word) and entertained spectators at those times when the procession stopped moving. * A parade on the Boulevard de Saint-Aubin (National Gallery, 1760) * A parade on the Boulevard du Temple (1816) * A parade of acrobatics at the entrance to the cabaret of Ramponneau (18th century)

Property Value
dbo:abstract
  • La parade désignait, au XVIIe siècle, une petite scène jouée sur des tréteaux à la porte d’un théâtre forain en vue d’attirer la foule, pour lui faire ensuite l’annonce du spectacle préparé à l’intérieur. Tabarin fut le plus spirituel des auteurs de ces ébauches comiques. Il jouait les siennes avec son compère Mondor sur le Pont Neuf, qui, au XVIIe siècle, était l’endroit de Paris le plus fréquenté par les amateurs de représentations en plein vent. Brioché, moins célèbre par ses parades que par son grand singe, provoqué, si on en croit d’Assoucy, et tué d’un coup d’épée par Cyrano, y avait aussi son théâtre. Le père Rousseau, Bobèche et Galimafré ont acquis une véritable renommée en improvisant et en jouant des parades sur les théâtres forains de Paris. Au XVIIIe siècle, le terme désigne une forme dramatique brève caractérisée par son style volontiers grossier, inspirée de la comédie italienne et qui retranscrit un langage et des mœurs populaires outrés pour un public noble ou bourgeois. Les plus anciens théâtres du boulevard ne dédaignèrent pas, à leurs commencements, de donner des spectacles gratuits, pour entrainer les désœuvrés de leur côté. Il évolua vers le théâtre de Boulevard. Les représentants les plus connus de ce genre furent Collé et Vadé. Corbie a réuni sous le titre de Théâtre des Boulevards ou Recueil de parades (1756, 3 vol. in-12 ; de courtes pièces sans prétention, de Sallé, Moncrif, Piron, Collé, Fagan, etc. ; mais ce sont moins des parades que des farces, des proverbes, des vaudevilles, etc. On trouve de véritables parades dans les œuvres de Tabarin (1622, in-12), réimprimées dans la « Bibliothèque elzévirienne » de Jannet. Les premières œuvres publiées de Beaumarchais sont des parades qui furent écrites et jouées au château d'Étiolles, pour le divertissement des hôtes de la Marquise de Pompadour. (fr)
  • A parade is a type of French street entertainment which originated during the Renaissance. It consisted of a group of entertainers, which could include actors, singers, dancers, jugglers, and other types of performers, who took part in parades (in the usual sense of the word) and entertained spectators at those times when the procession stopped moving. In the 18th century the term was applied to short improvisational buffooneries, typically incorporating vulgarities, which were performed either on an outdoor platform or a balcony in order to entice passersby into show-booths and theatres at the fairs or on the Boulevard du Temple. The characters were often drawn from the commedia dell'arte tradition. According to M. Elizabeth C. Bartlet "the humour was of the crudest sort, relying on sexual innuendos or even explicit remarks and actions, obscene gestures and references to defecation and other bodily functions." The parades strongly influenced the 18th-century genre of comédie-parade, a type of play or opéra-comique, usually in one act, which also used characters from the commedia dell'arte. These pieces were a bit more refined and polite, at least when presented in public theatres. * A parade on the Boulevard de Saint-Aubin (National Gallery, 1760) * A parade on the Boulevard du Temple (1816) * A parade of acrobatics at the entrance to the cabaret of Ramponneau (18th century) (en)
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageID
  • 31001882 (xsd:integer)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 732986615 (xsd:integer)
dct:subject
http://purl.org/linguistics/gold/hypernym
rdf:type
rdfs:comment
  • La parade désignait, au XVIIe siècle, une petite scène jouée sur des tréteaux à la porte d’un théâtre forain en vue d’attirer la foule, pour lui faire ensuite l’annonce du spectacle préparé à l’intérieur. Les représentants les plus connus de ce genre furent Collé et Vadé. Corbie a réuni sous le titre de Théâtre des Boulevards ou Recueil de parades (1756, 3 vol. in-12 ; de courtes pièces sans prétention, de Sallé, Moncrif, Piron, Collé, Fagan, etc. ; mais ce sont moins des parades que des farces, des proverbes, des vaudevilles, etc. (fr)
  • A parade is a type of French street entertainment which originated during the Renaissance. It consisted of a group of entertainers, which could include actors, singers, dancers, jugglers, and other types of performers, who took part in parades (in the usual sense of the word) and entertained spectators at those times when the procession stopped moving. * A parade on the Boulevard de Saint-Aubin (National Gallery, 1760) * A parade on the Boulevard du Temple (1816) * A parade of acrobatics at the entrance to the cabaret of Ramponneau (18th century) (en)
rdfs:label
  • Parade (théâtre) (fr)
  • Parade (French street entertainment) (en)
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is foaf:primaryTopic of