Henri Alekan (10 February 1909, Paris – 15 June 2001, Auxerre, Bourgogne) was a French cinematographer.

Property Value
dbo:abstract
  • Henri Alekan étudie au Conservatoire national des arts et métiers, puis à l'Institut d'optique, tout en suivant les cours pratiques de Pathé-Cinéma. Assistant opérateur (notamment du chef opérateur Eugen Schüfftan) dès 1928, ses sympathies syndicales pour le Front populaire l'amènent à créer une association des assistants opérateurs. Il est ensuite, jusqu'en 1940, cadreur puis chef opérateur. Interdit d'exercer la profession de directeur de la photographie par la loi sur le statut des juifs du gouvernement de Vichy, il fonde à Cannes à l'automne 1940 le Centre artistique et technique des jeunes du cinéma (CATJC), qui prend la forme associative à Nice en mars 1941 et dont feront partie Philippe Agostini, Jacqueline Audry, Yves Baudrier, René Clément, Paul Gilson, Maurice Labro, Tony Leenhardt, Jean Lods, Louis Page, Georges Régnier, Claude Renoir, André Thomas... À la Libération, il participe à la Commission supérieure technique (CST), fondée en septembre 1944 chez Max Douy par Jean Painlevé entre autres. Après guerre, il est également cofondateur avec Louis Daquin de la Coopérative générale du cinéma français, pour la production de films exigeants. La célébrité vient à la Libération avec un des films produits par la Coopérative, La Bataille du rail de René Clément (1946), dans le style documentaire. La même année, le succès redouble avec La Belle et la Bête, de Jean Cocteau, dans le style fantastique. Son principal collaborateur est désormais le chef électricien Louis Cochet, qu'il a connu résistant. Sans effets recherchés, mais toujours au service du réalisateur, Henri Alekan a joué de sa capacité à passer du réalisme à la poésie dans Les Maudits (René Clément, 1947), dans Les Amants de Vérone (André Cayatte, 1949), dans La Marie du port (Marcel Carné, 1949) ou dans Une si jolie petite plage (Yves Allégret, 1949), se révélant un maître de la photographie en noir et blanc. Le passage à la couleur ne le prend pas à de court, comme le montrent Austerlitz (Abel Gance, 1960) ou La Princesse de Clèves (Jean Delannoy, 1961). Son engagement ne cesse pas avec le succès. Avec Albert Viguier et Max Douy, il crée l'AFC et prend des responsabilités au sein de l'Union des auteurs réalisateurs et techniciens du cinéma et de la télévision, qui est une caisse de secours. En 1949, il assure lui-même la réalisation d'un documentaire, L'Enfer de Rodin. En 1986, il récidive avec La Petite Danseuse de Degas. En 1987, il apporte une contribution essentielle à la réussite des Ailes du Désir de Wim Wenders. Deux ans plus tard, il se met au service de l'IMAX pour un film de Pierre Etaix destiné à La Géode. Au début des années 1970, afin de pallier l'absence de cours du soir à l'IDHEC, il crée le Cours Alekan, initialement accueilli par Sylvia Monfort dans son Carré (square des Arts et Métiers). Il fut ensuite déplacé dans le quartier Latin, à l'Institut de l'audiovisuel, rue Henri-Barbusse, puis à la cinémathèque du Palais de Chaillot, ensuite au Studio Action. Le cours, hébergé à sa fin à la Filmothèque du quartier latin qui était en liaison avec les universités de Nanterre et de Jussieu, s'est arrêté en 2009. Son travail a inspiré Cosette Harcourt pour le style du Studio Harcourt. Inventeur d'un procédé d'éclairage, Transflex, il consacre la fin de sa vie à des spectacles de mise en lumière des villes, les Chemins de lumière. Il a participé au jury longs métrages du Festival de Cannes 1983. Très engagé dans le syndicalisme et l'enseignement du cinéma, il a transmis dans un livre de référence son approche de la lumière, Des lumières et des ombres. Il a été inhumé au cimetière du Montparnasse. La cinémathèque de Boulogne-Billancourt, où il habitait, porte son nom. (fr)
  • Henri Alekan (* 10. Februar 1909 in Paris; † 15. Juni 2001 in Auxerre) war ein französischer lichtsetzender Kameramann (Director of Photography). Er wird zu den bedeutendsten Filmkameraleuten des 20. Jahrhunderts gezählt. Wichtigstes Werk ist die magisch-surreale Lichtgestaltung von Jean Cocteaus Spielfilm Es war einmal aus dem Jahr 1946, eine Verfilmung des französischen Volksmärchens Die Schöne und das Biest. (de)
  • Henri Alekan (10 de febrero de 1909 - 15 de junio de 2001), es un director de fotografía francés. Calificado como el "poeta de la luz". (es)
  • Henri Alekan (10 February 1909, Paris – 15 June 2001, Auxerre, Bourgogne) was a French cinematographer. (en)
  • アンリ・アルカン(Henri Alekan, 1909年2月10日 - 2001年6月15日)は、フランスの撮影監督。パリ出身。 フランス映画のみならず、ヨーロッパ各国の映画、『ローマの休日』などハリウッド映画の撮影も手がけた。テレンス・ヤングやヴィム・ヴェンダース監督作品、また、ラウル・ルイスやアモス・ギタイなどのドキュメンタリー映画の撮影を多く手がけた。 1983年、『鱒』で第8回セザール賞撮影賞を受賞、1988年には『ベルリン・天使の詩』で第23回全米映画批評家協会賞、第54回ニューヨーク映画批評家協会賞、第14回ロサンゼルス映画批評家協会賞の各撮影賞を受賞した。 2001年6月15日、白血病のため、92歳で死去。 (ja)
  • Анри Алекан (фр. Henri Alekan, 10 февраля 1909, Париж — 15 июня 2001, Осер) — французский кинооператор. (ru)
dbo:birthDate
  • 1909-2-10
dbo:birthPlace
dbo:deathDate
  • 2001-6-15
dbo:deathPlace
dbo:imdbId
  • 0002162
dbo:wikiPageID
  • 3812535 (xsd:integer)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 721922784 (xsd:integer)
dbp:name
  • Henri Alekan
dct:description
  • French cinematographer (en)
dct:subject
http://purl.org/linguistics/gold/hypernym
rdf:type
rdfs:comment
  • Henri Alekan (* 10. Februar 1909 in Paris; † 15. Juni 2001 in Auxerre) war ein französischer lichtsetzender Kameramann (Director of Photography). Er wird zu den bedeutendsten Filmkameraleuten des 20. Jahrhunderts gezählt. Wichtigstes Werk ist die magisch-surreale Lichtgestaltung von Jean Cocteaus Spielfilm Es war einmal aus dem Jahr 1946, eine Verfilmung des französischen Volksmärchens Die Schöne und das Biest. (de)
  • Henri Alekan (10 de febrero de 1909 - 15 de junio de 2001), es un director de fotografía francés. Calificado como el "poeta de la luz". (es)
  • Henri Alekan (10 February 1909, Paris – 15 June 2001, Auxerre, Bourgogne) was a French cinematographer. (en)
  • アンリ・アルカン(Henri Alekan, 1909年2月10日 - 2001年6月15日)は、フランスの撮影監督。パリ出身。 フランス映画のみならず、ヨーロッパ各国の映画、『ローマの休日』などハリウッド映画の撮影も手がけた。テレンス・ヤングやヴィム・ヴェンダース監督作品、また、ラウル・ルイスやアモス・ギタイなどのドキュメンタリー映画の撮影を多く手がけた。 1983年、『鱒』で第8回セザール賞撮影賞を受賞、1988年には『ベルリン・天使の詩』で第23回全米映画批評家協会賞、第54回ニューヨーク映画批評家協会賞、第14回ロサンゼルス映画批評家協会賞の各撮影賞を受賞した。 2001年6月15日、白血病のため、92歳で死去。 (ja)
  • Анри Алекан (фр. Henri Alekan, 10 февраля 1909, Париж — 15 июня 2001, Осер) — французский кинооператор. (ru)
  • Henri Alekan étudie au Conservatoire national des arts et métiers, puis à l'Institut d'optique, tout en suivant les cours pratiques de Pathé-Cinéma. Assistant opérateur (notamment du chef opérateur Eugen Schüfftan) dès 1928, ses sympathies syndicales pour le Front populaire l'amènent à créer une association des assistants opérateurs. Il est ensuite, jusqu'en 1940, cadreur puis chef opérateur. Son travail a inspiré Cosette Harcourt pour le style du Studio Harcourt. Il a participé au jury longs métrages du Festival de Cannes 1983. (fr)
rdfs:label
  • Henri Alekan (de)
  • Henri Alekan (en)
  • Henri Alekan (es)
  • Henri Alekan (fr)
  • Henri Alekan (it)
  • アンリ・アルカン (ja)
  • Алекан, Анри (ru)
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:gender
  • male (en)
foaf:givenName
  • Henri (en)
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • Henri Alekan (en)
foaf:surname
  • Alekan (en)
is dbo:cinematography of
is dbo:foundedBy of
is foaf:primaryTopic of